fbpx

Téléchargez notre programme d'assistance à distance    Assistance à distance Windows    Assistance à distance Mac OS   

Tel : (+687) 78. 14. 58

Logo DeepL

Fini le "mot à mot" : Pour une traduction naturelle, dites bonjour à DeepL

  • Julien Attard

Le fameux « réflexe Google » que nous avons presque tous pris au fil des années s’est étendu à la majeure partie des services proposés par le géant de Mountain View, leur outil de traduction ne faisant pas exception.

Cependant, et malgré des années d’utilisation et pas mal d’améliorations notables, un sérieux concurrent prend de plus en plus d’ampleur grâce à la qualité et au naturel de ses traductions.

 

Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, nous vous proposons de découvrir (ou redécouvrir) un potentiel nouveau compagnon numérique, que vous soyez bilingue ou non : DeepL ! 

Comment DeepL est-il si efficace ?

Si vous connaissez déjà le dictionnaire en ligne Linguee et sa quantité astronomique de contenu, vous n’aurez aucun mal à deviner pourquoi DeepL a si vite évolué depuis sa création en août 2017.

L’entreprise allemande a investi dans un supercalculateur installé en Islande (un choix basé notamment sur le fait que ce pays utilise principalement des énergies renouvelables) et dispose d’une intelligence artificielle qui « apprend » à très grande vitesse grâce à du contenu de haute qualité disponible sur le site de Linguee :

  • Textes tirés d’œuvres littéraires
  • Brevets de l’Unesco
  • Textes du Parlement Européen…

Au moment de l’écriture de cet article, DeepL propose des traductions en 26 langues selon la page Wikipedia.

Nous avons pour l’instant choisi de nous concentrer sur les deux langues principalement utilisées par la population francophone pour effectuer quelques tests.

Comparons DeepL et Google Traduction

Vérifions ensemble si les différences de traduction entre les 2 outils sont si considérables que cela, ou si les choses se jouent à quelques détails près !

Pour ce faire, nous avons choisi un court paragraphe d’un article paru sur notre site à propos du clavier mobile de Google : GBoard. Ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, car nous pourrions passer des heures à tester des traductions de textes littéraires, juridiques…avec beaucoup de passion et surtout…de motivation !

Voici la version originale en français, ainsi que les traductions de Google (dans la grande fenêtre) et de DeepL (dans l’encart en bas à droite).

comparaison traduction google deepl

Décortiquons maintenant chaque phrase des textes en anglais :

  • La première phrase est exactement la même des deux côtés, au caractère près.
  • Dans la 2e phrase, on peut remarquer une différence d’interprétation de « Google Traduction ». DeepL traduit tout à fait correctement le terme « Traduction » par « Translation », mais Google sait que l’on parle de son outil, il utilise donc tout simplement le nom anglais de cette application : Google Translate.
  • La fin de la 2e phrase permet de constater une première grande différence d’interprétation et de tournure. En effet, Google traduit littéralement « au fur et à mesure de son écriture » par « as it is written ». A l’inverse, DeepL donne véritablement l’impression qu’il a compris le contexte évoqué (à savoir : une personne sera bel et bien en train d’écrire le texte en question), il abandonne alors la voix passive du texte d’origine pour remettre la personne en avant et s’adresser directement à elle, ce qui donne « as you write it » !
  • Dans la dernière partie du texte, même si la traduction de Google n’est pas fausse en soi, elle est encore trop « rigide ». En effet, les choix de DeepL de retirer « indeed » et de remplacer « interlocutor » par « speaker » allègent la lecture. De plus, le contexte a de nouveau été bien compris, puisqu’il choisit « express themselves » (étant donné que le mode d’expression n’est pas verbal) alors que Google a employé « speak ».

Comment utiliser DeepL ?

2 possibilités s‘offrent à vous :

Version Windows : https://www.deepl.com/windows/download/full/DeepLSetup.exe

Version Mac OS : https://www.deepl.com/macos/download/DeepL.dmg

L’avantage de l’application est qu’elle vous permet de traduire un texte en le sélectionnant et en faisant deux fois d’affilée le raccourci clavier de copie (CTRL+C, ou Command+C sur MacOS, si la fonction existe sur cette version). Le texte sera alors automatiquement copié dans la fenêtre de DeepL et traduit à la volée.
Si la traduction vous convient et que vous souhaitez l’appliquer à la place de votre texte d’origine (si vous êtes en train de travailler sur un traitement de texte ou un mail, par exemple), vous n’aurez qu’à faire un simple clic sur le bouton prévu à cet effet.

Il n’existe pour l’instant aucune application mobile officielle, mais vous pouvez toutefois utiliser l’application Linguee en attendant, car cette dernière permet toutefois de mieux comprendre un mot ou une expression selon le contexte dans lequel ils sont employés.

Pour télécharger l’application Linguee mobile, suivez l’un des liens ci-dessous :

googleplay      appstore

 

Conclusion

L’utilisation de l’une ou l’autre de ces solutions va certainement dépendre de votre besoin à l’instant T.

Pour traduire rapidement un mot (surtout si l’on est sur son téléphone) voire un site entier si vous surfez avec le navigateur Chrome, Google Traduction fera très bien l’affaire, comme toujours depuis des années.

Si vous souhaitez traduire un texte plus long (dans un sens ou dans l’autre), et que vous devez l’envoyer ensuite à un correspondant, DeepL sera probablement un choix plus approprié. Néanmoins, ces merveilleux outils, bien qu’en constante amélioration, ne sont pas encore près de pouvoir se passer d’une bonne relecture ! 

outils utiles

  • Dernière mise à jour le .