fbpx
remplacer ordinateur obsolète

Dois-je vraiment remplacer mon ordinateur tous les 3 à 5 ans ?

  • Julien Attard

Vous l’aurez certainement remarqué, surtout ces dernières années : la technologie évolue de plus en plus vite. Pas le temps d’acheter un matériel « dernier-cri » qu’une nouvelle génération voit déjà le jour ! A ce rythme d’évolution s’ajoute également un choix démesuré en termes de gammes et marques de produits. De grandes questions se posent alors : quand dois-je déclarer que mon matériel est « obsolète », et donc remplacer mon ordinateur ? Puis-je concilier durabilité, évolutivité, budget…et si oui, comment ?

Les consommateurs les plus « avertis » ayant souvent déjà leurs préférences et sachant faire leur choix, cet article aura surtout pour but d’éclaircir le sujet pour les personnes n’ayant pas (ou peu) de notions, afin que vous puissiez avoir une meilleure vision et de bonnes bases pour comprendre de quoi il retourne.

 

Mon ordinateur actuel est-il obsolète ?

Qu’est-ce que l’obsolescence ?

Selon le dictionnaire Larousse, la définition de l'obsolescence est la suivante : « Dépréciation d'un matériel ou d'un équipement avant son usure matérielle. »

Certaines questions peuvent alors se poser :

  • Par rapport à quoi cette obsolescence est-elle évaluée ?
  • Le sujet est-il « arrêté » ou peut-on y ajouter une certaine souplesse ?

En effet, plusieurs critères rentrent en compte. La liste ne sera pas exhaustive, mais nous pouvons en retenir 3 principaux :

  • L’âge de votre matériel, ainsi que la gamme choisie lors de l’achat
  • La qualité de son entretien
  • Vos besoins réels

 

Prenons un exemple concret

Depuis quelques jours, voire quelques semaines, vous sentez que votre ordinateur ralentit tellement qu’il vous est parfois pratiquement impossible de faire quoi que ce soit. Vous en parlez autour de vous, et l’une des premières questions que l’on va certainement vous poser sera :

« Quel âge a ton ordi ? »

S’il est effectivement légitime de poser cette question, cela ne peut (et ne doit) pas être l’unique critère sur lequel se baser pour confirmer la nécessité de remplacer votre matériel.

Ainsi, si vous répondez par exemple que vous avez acheté votre ordi il y a 4 ans et que l’on vous dit « il faut que tu changes, il est trop vieux ! » sans aller plus loin dans la démarche, prenez le temps de consulter d’autres sources d’informations et de demander également conseil à une personne de confiance qui serait assez renseignée sur le sujet (si vous n’avez pas déjà un prestataire informatique à qui vous avez l’habitude de faire appel).

 

Mon matériel est-il bien entretenu ?

Un autre critère très souvent délaissé, et qui pourrait pourtant améliorer significativement la durée de vie de votre ordinateur : un entretien régulier, tant au niveau du matériel que du système.

Selon votre utilisation personnelle ou professionnelle, ainsi que la quantité moyenne de poussière et autres « saletés » dans l’air, la fréquence de ces entretiens pourra varier, mais ces quelques opérations feront déjà du bien à votre matériel :

  • Démontage complet pour dépoussiérage et nettoyage des composants + remplacement de la pâte thermique du processeur central (CPU) et du processeur graphique (GPU) si nécessaire
  • Vérification de l’intégrité du matériel (soucis potentiels de mémoire vive (RAM), disque dur, etc…)
  • Vérification de l’espace disponible sur le disque dur système et les autres disques de stockage (si vous en avez plusieurs)
  • Nettoyage du système d’exploitation (spywares, virus, fichiers temporaires, etc…) et vérification des mises à jour (programmes et système) + mises à niveau de la version du système (à faire avec précaution)

NDLR : Concernant les mises à niveau de version des systèmes d’exploitation (Windows, Mac OS, Distributions Linux…) nous vous conseillons d’éviter de les faire sans sauvegarde préalable.

Également, attendez si possible au minimum 2 à 3 semaines après que la notification de mise à niveau soit apparue pour la lancer, afin de vous assurer qu’il n’y ait pas eu d’annonce de bug majeur pouvant porter atteinte au bon fonctionnement du système ou à vos données.

Pour rappel, Microsoft avait dû annuler sa mise à niveau vers la version 1809 de Windows 10 après que des utilisateurs se soient retrouvés devant leurs dossiers personnels vierges

Enfin, selon que vous aurez choisi un matériel d’entrée, milieu, ou haut de gamme, vous aurez plus ou moins de marge pour le faire évoluer dans le temps, et les composants électroniques seront bien sûr de plus ou moins bonne qualité, ce qui nous amène à une autre question…

 

Mon ordinateur actuel peut-il être amélioré ?

 Evaluer la viabilité d’une mise à niveau

 Tous les ordinateurs ne sont malheureusement pas éligibles à une « upgrade ».

  • Certains d’entre eux sont bien trop anciens, vous perdriez donc du temps et de l’argent pour améliorer un matériel qui ne suffira toujours pas.
  • D’autres ne permettront tout simplement pas d’effectuer cette opération, notamment certains modèles dont le processeur, déjà bien trop faible en puissance dès sa sortie, fait partie intégrante de la carte mère (Exemple : les AMD E1).

Quoi que vous puissiez faire pour améliorer d’autres caractéristiques d’un tel ordinateur (mémoire vive, disque dur remplacé par un SSD…), le processeur restera le principal goulot d’étranglement et vous aurez donc perdu du temps et de l’argent dans la démarche.

 

Choisir les composants à ajouter ou à remplacer

Avant de procéder à un quelconque achat de composants, il convient de s’assurer de l’origine réelle du dysfonctionnement de votre machine.

  • Le système est-il bien vierge de tout malware ou programme trop gourmand, pouvant ainsi surcharger les ressources de votre machine et de vous faire donc croire qu’elle est insuffisante matériellement ?
  • Manque-t-il de ressources processeur, de mémoire vive ou d’espace de stockage ?
  • Y-a-t-il un disque mécanique ou un SSD ?

Une fois ces questions traitées, vous pourrez alors procéder si nécessaire à la recherche des composants dont vous aurez besoin. Il existe un certain nombre de marques, références, capacités, fréquences et autres critères techniques, auxquels il faudra bien entendu rajouter l’élément principal : votre budget !

N’hésitez donc pas à prendre le temps nécessaire pour demander conseil à un professionnel, qui sera à-même de vous guider vers le meilleur rapport qualité-prix.

 

Comment faire mon choix parmi toutes les offres disponibles ?

 

Si vous souhaitez pouvoir évaluer par vous-même les différentes options qui s’offrent à vous (que ce soit pour améliorer votre ordinateur actuel ou en acheter un neuf), il faudra d’abord vous familiariser avec les termes clés.

Démystifions ensemble les termes techniques 

  • Carte Mère (parfois abrégé en CM, ou MB : Mother Board) : C’est un peu la « colonne vertébrale » de votre ordinateur, » le composant principal sur lequel tous les autres sont raccordés.

  • Processeur (ou CPU : Central Processing Unit): C’est le « cerveau », qui traite et organise les échanges de données entre les autres composants (disque dur, mémoire vive, carte graphique, etc…).
  • Mémoire-Vive (ou RAM : Random Access Memory): Souvent confondu avec l’espace de stockage du disque dur (que beaucoup de gens nomment « mémoire »), la mémoire-vive permet de stocker provisoirement les informations, et surtout d’y accéder beaucoup plus vite que sur le disque dur.
  • Carte Graphique (ou GPU : Graphics Processing Unit) : Comme le processeur central (CPU), elle traite de très grandes quantités d’informations, mais uniquement ce qui sera appelé à être affiché sur votre écran.                                                   
  • Disque Dur (ou HDD : Hard Disk Drive) : C’est ici que se trouvent le système d’exploitation et vos données.
  • Solid-State Drive (SSD) : Stocke également le système d’exploitation et vos données (comme un disque dur classique), mais il est beaucoup plus rapide, car il ne comporte pas de pièces mécaniques !
  • Système d’Exploitation (ou OS : Operating System): C’est votre environnement de travail, ce qui vous permet d’interagir avec votre ordinateur et de lui donner les instructions. Les grandes « familles » de systèmes les plus connues sont Windows, Mac OS, et les distributions Linux (au niveau mobile, les 2 principaux systèmes actuels sont iOS (Apple) et Androïd (Google).

 

Quels sont vos besoins ?

Si vous souhaitez principalement consulter des sites Internet et votre boite mail, faire du traitement de texte et regarder quelques films (que ce soit sur Internet ou directement sur votre ordinateur), vous n’aurez bien sûr pas l’utilité d’une configuration « haut de gamme » que choisiraient plutôt des joueurs ou des professionnels du graphisme.

Cela dit, nous vous conseillons de ne pas faire l’impasse sur ces 2 points :

  • Optez au minimum pour 8Go de RAM (Mémoire-Vive). Il existe encore des configurations vendues avec 4Go, mais c’est aujourd’hui insuffisant. Que l’on soit sous Windows ou Mac OS, les navigateurs Internet (Firefox, Chrome, Edge, Safari…) sont de plus en plus gourmands, et il suffit que les mises à jour soient en train d’être téléchargées pour que la RAM soit pratiquement sollicitée entièrement.

Si l’on vous propose d’augmenter la mémoire vive de 4 à 8Go, veillez bien à demander combien de ports mémoire sont disponibles sur la carte mère. En effet, si l’on vous ajoute une barrette de 4Go et que vous n’avez que 2 ports sur la carte mère, vous aurez bien 8Go, mais en 2x4Go…mieux vaudra demander une barrette de 8Go afin que le 2e port soit disponible si vous souhaitez passer à 16Go dans le futur.

  • Privilégiez un ordi équipé d’un SSD pour le système, plutôt qu’un disque mécanique. Les SSD étant entièrement faits d’électronique, ils sont donc beaucoup plus rapides.

Même si vous pensez ne pas avoir forcément besoin d’une « bête de course », le confort d’utilisation que procure un SSD est devenu indispensable pour tous, c’est même un standard.

En ce qui concerne les cartes graphiques, il existe différentes gammes, selon que l’on soit joueur, architecte, que l’on travaille de la photo ou de la vidéo…mais pour une utilisation plus « classique », les cartes graphiques déjà intégrées à la carte-mère seront suffisantes.

 

Fait-on réellement des économies en optant pour une configuration d’entrée de gamme ?

Si l’on parle uniquement de la qualité du matériel et des composants, on pourrait être tenté de se dire qu’opter pour une entrée de gamme d’une grande marque devrait être un choix plus judicieux que celle d’une marque peu reconnue. D’une part, cela ne sera pas forcément vrai dans tous les cas, et d’autre part, ce n’est pas le seul aspect à prendre en considération.

Le fait d’opter pour du « premier prix » peut avoir l’effet inverse sur le long terme. En effet, si le matériel tombe en panne plus souvent qu’il ne devrait, il finira alors par vous coûter le même prix (voire plus cher) qu’une configuration de moyenne gamme, qui aurait théoriquement posé moins de soucis, tout en étant plus performante.

Outre la qualité de l’électronique, c’est également au niveau des modèles et des capacités de chaque élément de la machine qu’il faudra être vigilant.

Si l’on met de côté la question de budget, et que l’on regarde ce qui se vend actuellement le plus fréquemment dans le monde, le standard actuel serait une machine contenant un processeur Intel Core i5 (ou équivalent), 8Go de RAM et un SSD.

A moins qu’une panne majeure et irréparable (ou trop onéreuse) ne se déclare, vous devriez pouvoir être tranquilles pour pas mal d’années avec une configuration de ce type. A la limite, vous pourrez ajouter 8Go de RAM en plus si le besoin s’en fait sentir.

Si vous ne pouvez pas dépasser un certain budget mais que l’achat d’un nouvel ordi peut attendre un peu, une option viable pourrait être de mettre de côté assez de finances pour pouvoir faire l’acquisition d’une configuration au minimum de moyenne gamme, afin de faire un pari sur la durabilité, tant au niveau de la qualité des composants que de leurs performances. Cela pourrait également être faisable via certaines facilités de paiement que peuvent proposer certains prestataires.

 

Quels sont les principaux types d’ordinateurs disponibles ?

Ordinateur de bureau

Le temps de la domination sans partage des « PC fixes » est à présent révolu, mais ils restent toujours le choix privilégié de certaines catégories d’utilisateurs « avertis », qu’ils soient des joueurs ou bien des usagers dans certains domaines professionnels où les applications nécessaires peuvent être gourmandes en puissance de calcul.

Divers formats sont disponibles (ATX, Mini-ATX, BTX…) selon les besoins et la place dont on dispose. Que l’on souhaite rester sur du refroidissement à air (Air Cooling, la méthode classique) ou opter pour du refroidissement à eau (Water Cooling, plutôt utile lorsque le matériel est fortement sollicité), les choix ne manquent pas !

Avantage : facile à faire évoluer

Inconvénient : prend de la place et n’est pas prévu pour être transporté

Ordinateur portable (Laptop)

Il fut une période où une grande majorité de gens achetaient des ordinateurs portables, même sans réel besoin de mobilité. En effet, il était pratique de n’avoir qu’une toute petite machine en lieu et place d’une tour avec l’écran, le clavier et la souris séparés, sans compter les haut-parleurs s’ils n’étaient pas déjà intégrés dans l’écran (et à condition que la qualité de son suffise).

Aujourd’hui, la notion de mobilité est bien ancrée dans les habitudes, et même si les smartphones et tablettes se sont taillé la part du lion, les ordinateurs portables restent tout de même bien présents, notamment pour des raisons de confort d’utilisation…mais également parce qu’on ne peut pas toujours faire avec un mobile ce que l’on peut faire avec un ordi.

N'hésitez pas à consulter un de nos précédents articles, qui apporte quelques conseils simples pour mieux préserver la batterie de son ordinateur portable ou son smartphone.

Avantages : mobilité, prend peu de place, aussi puissant qu’un ordi fixe selon la configuration choisie

Inconvénient : moins simple à réparer qu’un PC fixe en cas de souci matériel (certaines pièces principales sont différentes sur chaque modèle).

Ordinateur tout-en-un

Cette gamme de produits est moins présente sur le marché (sauf chez Apple, car les iMac sont des tout-en-un) mais continue tout de même d’exister. Un grand nombre de PC tout-en-un proposent un écran tactile, ce sera donc probablement un argument majeur par rapport à un PC fixe classique si vous avez besoin de cette fonctionnalité.

La plupart des configurations tout-en-un sont également soignées au niveau de l’esthétique, mais tout comme les ordinateurs portables, leur évolutivité ne sera pas aussi poussée que les PC fixes, et ils sont également en deçà en termes de facilité de réparation. Ce sont également des points à prendre en considération lorsque vous ferez votre choix.

Avantages : prend moins de place qu’un PC fixe, plus esthétique, écran tactile sur certains modèles

Inconvénients : réparation plus compliquée, évolutivité moindre

Barebones

Plus compacts que les PC fixes, mais pouvant être tout aussi puissants selon la configuration choisie, les barebones sont souvent assez esthétiques et profitent d’un refroidissement bien étudié. Ils sont livrés avec la carte-mère, le reste des composants étant ajouté selon les besoins de l’utilisateur. Certains modèles peuvent être toutefois assez coûteux.

La marque la plus connue actuellement dans cette gamme de produits est Shuttle !

Avantages : bon refroidissement, assez silencieux selon le modèle, peu encombrant

Inconvénient : prix parfois élevé

Mini-PC

Les formats mini-PC comme les Intel NUC sont de plus en plus en vogue en tant que poste de travail, que ce soit au bureau ou à la maison. Leur petite taille permet de les fixer à l’arrière des écrans qui le permettent, et certains modèles n’ont aucun ventilateur (leur consommation électrique étant bien moindre qu’un PC, ils chauffent également beaucoup moins), ce qui les rend totalement silencieux.

Toutefois, ils ne sont pas appelés à pouvoir évoluer dans le temps, le choix des composants est donc crucial dès le départ si vous souhaitez pouvoir l’utiliser le plus longtemps possible. A noter que leur taille réduite ne permet pas non plus d’y ajouter une carte graphique assez puissante pour du jeu vidéo ou du travail professionnel poussé (graphisme, 3D, etc…)

Avantages : compacts, silencieux, consommation électrique plus faible

Inconvénients : prix parfois élevé selon la configuration, faible évolutivité

Raspberry Pi

Ceux-ci appartiennent à une autre gamme de produits : les « Single-Board Computers » (Ordinateurs à carte unique). Nous citons ici le Raspberry Pi, qui est le plus connu du grand public à l’heure actuelle, mais il existe des alternatives diverses et variées.

Etant moins puissants, les Raspberry Pi ne serviront pas à une utilisation de même type que les ordinateurs cités plus haut. Ils seront en revanche parfaits pour d’autres fonctionnalités (serveur web, serveur multimédia, émulateur rétro-gaming, station météo, et bien d’autres choses…). Ils sont également plus abordables au niveau tarif, mais on ne peut de toute façon pas les comparer à un PC puisque leurs cadres d’utilisation sont différents.

 

Avantages : pratique, tarifs abordables pour ajouter des éléments connectés chez soi et sur le lieu de travail, communauté très active.

Inconvénients : pas d’évolutivité, puissance moindre par rapport aux PC

NDLR : Vous avez certainement entendu parler également des Arduino, qui sont parfois pris pour des Mini-PC. Ces derniers ont une utilité différente, puisqu’ils sont en principe dédiés à un seul processus. Ils ne sont généralement pas utilisés par le grand public (du moins pour l’instant).

 

Conclusion

La durée de vie de votre matériel dépend donc de nombreux facteurs, et si un certain nombre d’entreprises préfèrent souvent budgétiser un remplacement de leur parc informatique tous les 3 à 5 ans (notamment pour minimiser les risques de pannes matérielles, et donc les pertes de bénéfices potentielles), cela ne sera pas forcément nécessaire dans le cadre personnel.

Par exemple, même si l'informatique est mon métier, je ne vois pas l'intérêt de remplacer mon ordinateur personnel si le besoin ne s'en fait pas réellement sentir ! Celui que j'utilise actuellement a environ 10 ans ! Certes, c’était un haut de gamme de l’époque, mais cela montre bien qu’il est possible d’atteindre une telle longévité ! D’ailleurs, même s’il sera remplacé par un tout nouveau bolide prochainement, il ne sera pas mis à la retraite pour autant ! 

Il existe en effet un grand nombre de manières de reconvertir votre ancien PC (avec 1 ou 2 ajustements selon ce que vous souhaiteriez en faire) pour l’assigner à d’autres tâches…il pourra alors vous rendre encore de fiers services !

Nous aborderons justement ces questions dans un prochain article. Abonnez-vous à notre newsletter pour ne pas les manquer !

N’oubliez pas que nous sommes toujours à votre écoute au 85.61 .95 (Kenneth) ou 78.14.58 (Julien) pour toute question ou conseil dont vous pourriez avoir besoin !

  • Dernière mise à jour le .